Mesures destinées aux jeunes chercheuses

La promotion de l'égalité commence dès le doctorat. En 2011, 73 % des membres de LIVES en cours de doctorat étaient des doctorantes. Les femmes ne représentent en revanche que 38 % des chercheur·e·s avancé·e·s du pôle.

En tant que chercheuses débutantes, les doctorantes constituent des bénéficiaires privilégiées des mesures mises en oeuvre par le PRN LIVES pour leur permettre d’évoluer favorablement dans leur parcours académique. De nombreuses mesures existent pour seconder ces dernières dans leur parcours.

Les différents bureaux de l’égalité dans les Hautes Ecoles et Universités latines mettent en œuvre un grand nombre de programmes de promotion de l’égalité et de soutien à la relève féminine :

  • StartingDoc : Comment bien gérer le démarrage de la thèse, ne pas prendre du retard, se motiver, s'organiser, ne pas se perdre? Ce programme s'adresse aux femmes au début de leur doctorat des universités de Lausanne, Genève, Neuchâtel et Fribourg et de l’EPFL. 
  • Réseau romand de mentoring : pour les femmes en fin de doctorat ou récemment engagées dans la carrière académique et/ou scientifique en Suisse romande.
  • Ateliers REGARD : ateliers de formation continue ouverts aux femmes du milieu académique et des HES de Romandie.
  • Dual Career Couples : pour les couples dont les deux partenaires ont des diplômes universitaires ou jugés équivalents et souhaitent faire une carrière académique dans une université ou HES suisse.
  • Subside/Subvention Tremplin (UNIL, UNIGE) : s'adresse aux doctorantes en toute fin de thèse, post-doctorantes, maîtres-assistantes, chargées d'enseignement qui n'ont pas de poste stabilisé et qui visent une carrière académique. Les candidates doivent occuper un poste rémunéré dans une université suisse.
  • Subside égalité du FNS aux jeunes chercheuses pour financer des mesures d'encouragement de la carrière (1000 francs par période de projet de 12 mois).
  • Mentorat relève académique : concerne les doctorantes et femmes du corps intermédiaire et/ou post doc de l’Université de Genève. Les doctorantes devront avoir débuté leur thèse depuis deux années au moins.

D’autres informations sur le doctorat, le post-doctorat, la carrière académique et ses alternatives, etc. sont également disponibles sur le Portail de la relève académique.

En outre, les bureaux d'égalité des Hautes écoles de la Suisse romande et italienne (BULA) ont élaboré un fascicule "FAQ", qui regroupe les réponses aux questions qui leur sont le plus souvent posées (maternité, carrière, flexibilité du temps de travail et des études, etc.).