Photo Hugues Siegenthaler

Le premier « Docteur LIVES » reçoit le prix de la Faculté des sciences économiques et sociales à Genève

Matthias Studer, premier doctorant du PRN LIVES à avoir terminé sa thèse, a reçu le vendredi 20 septembre 2013 un prix de 2000 francs récompensant un travail dont la moitié seulement aurait valu un doctorat, avait estimé le jury de thèse…

Obtenu en janvier 2012, le doctorat de Matthias Studer, membre des IP6 et IP14 du Pôle de recherche national LIVES, lui a valu le Prix 2013 de la Faculté des sciences économiques et sociales de l’Université de Genève.

Dans sa thèse, Matthias Studer montre que les femmes n’ont pas les mêmes chances que les hommes d’accéder aux études doctorales, puis de décrocher le titre dans les délais impartis.

Pour le démontrer, le chercheur a développé des méthodes innovantes en matière d’analyses séquentielles. Ces compétences ont d’ailleurs contribué au développement de la boîte à outil TraMineR, utilisée aujourd’hui dans le monde entier.

Lors de la soutenance de sa thèse, les membres du jury ont souligné son « étonnante maturité intellectuelle », sa « grande autonomie dans le travail » et son « sens de la pédagogie ».

Le professeur Cees Elzinga, de l’Université Libre d’Amsterdam, a déclaré qu’il avait lu sa thèse avec « la plus grande admiration (…) car elle contient en fait deux thèses, dont chacune aurait été plus que suffisante pour obtenir un doctorat ». Il faisait référence tant à la démonstration des inégalités de genre qu’au développement des méthodes utilisées.