Photo Chris Strong @ University of Chicago

Les impacts identitaires d’une transformation corporelle : conférence de Kristen Schilt

Perdre beaucoup de poids ou changer de sexe sont des processus qui questionnent l’identité de ceux qui passent par ces transformations. Aller ainsi "contre la nature" permet-il d'accéder à un nouveau soi ou à un soi authentique ? La professeure de sociologie à l’Université de Chicago sera l’invitée du Pôle de recherche national LIVES et de la PlaGe - Plateforme interfacultaire en Etudes Genre - le 26 novembre 2015 à 17 heures à l’Université de Lausanne.

La conférence publique de Kristen Schilt, Professeure de Sociologie à l’Université de Chicago, aura pour titre "A New You or Your True Self? Framing Major Changes to Embodiment". Elle conclura le colloque Le corps mis en scène, qui aura lieu le même jour dans le bâtiment Géopolis de l’Université de Lausanne.

Kristen Schilt présentera deux études de cas concernant la perte de poids et la transition de sexe dans le contexte états-unien contemporain. Elle porte ainsi son regard sur des individus qui affrontent des changements majeurs de leur corps et de leur identité dans un domaine qui est habituellement considéré comme déterminé biologiquement. Deux cadres de référence en compétition sont notamment présentés. Kristen Schilt investigue dans quelle mesure les trajectoires et les changements majeurs permettent aux individus d’accéder à un nouveau soi ou à un soi authentique.

Kristen Schilt nous invite notamment à penser la vulnérabilité des parcours de vie et à investiguer comment les individus font face à des changements majeurs de leur existence. Cette réflexion permettra de mettre en lumière les présupposés culturels touchant bien souvent le corps – ceux-ci permettant de naturaliser et reproduire des inégalités sociales.

Colloque : Le corps mis en scène

Le colloque Le corps mis en scène, qui précédera sa conférence publique, permettra d’évoquer plusieurs aspects de la corporéité. D'abord une réflexion historique sur le sein comme élément du corps capable de véhiculer des messages différents et son utilisation dans les rites. Ce sera aussi l’occasion de se questionner de manière comparatiste sur le phénomène et la place de la transformation médicale ou culturelle des corps, dans des contextes culturels très éloignés, comme la Rome antique et l'Inde contemporaine, d'un point de vue des significations genrées de telles pratiques et des "transidentités" auxquelles elles donnent lieu.

Ce colloque s'insère dans un événement plus large intitulé Le corps en perspective : approches de genre interdisciplinaires qui conclut un cycle de deux ans sur la thématique "corps" que se proposait d'explorer la PlaGe - Plateforme interfacultaire en Etudes Genre. Ce thème s’est imposé d'emblée au Bureau de la PlaGe pour son potentiel fédérateur : le corps est en effet l'un des vecteurs privilégiés de la (re)production, de la performance et de l'incarnation du genre. Son étude permet de plus de multiples approches, tant disciplinaires que méthodologiques : de la biologie et médecine aux sciences sociales, en passant par ses traitements littéraires, picturaux ou cinématographiques, il dit toujours quelque chose du genre. Un parcours de deux années pour découvrir, in fine, que ni la paléo-anthropologie, ni la génétique, ne sont à même aujourd'hui de délimiter clairement deux groupes humains composés exclusivement de femmes ou d'hommes...

La conférence plénière de Kristen Schilt est co-organisée par la PlaGe et l’IP206 du PRN LIVES.

Damien Michelet, Solène Froidevaux, Isabelle Zinn

Informations pratiques :

Kristen Schilt
A New You or Your True Self? Framing Major Changes to Embodiment
Jeudi 26 novembre 2015, 17h00
Géopolis UNIL – Quartier Mouline  -  salle 2137

>> Programme de la journée