Une étude internationale sur les relations sociales à l’époque du COVID-19

Une étude internationale sur les relations sociales à l’époque du COVID-19

Des chercheur·es en psychologie lancent l’étude internationale « L’amour à l’époque du COVID » et s’intéressent à nos relations sociales en ces temps marqués par le confinement. Comment nos relations sociales – couple, famille, ami·es – évoluent-elles et peuvent-elles nous aider à faire face aux difficultés en temps de crise? Qui sont les personnes les plus vulnérables? La Dre Anik Debrot, maître assistante du Pôle de recherche national LIVES – Surmonter la vulnérabilité : perspective du parcours de vie à l’Université de Lausanne fait partie de l’équipe de cette recherche longitudinale qui a l’ambition de faire des comparaisons entre pays et cultures.

Déjà disponible en 8 langues (français, anglais, allemand, italien, espagnol, turque, néerlandais et indonésien) et prochainement également en thaï et chinois, l’étude internationale « L’amour à l’époque du COVID » est lancée par l’Université de Géorgie (UGA) aux Etats-Unis par le prof. Richard Slatcher et se penche sur le caractère unique de cette période de pandémie. « Le confinement a des effets psychologiques et relationnels importants. Afin d’aider les futures générations à affronter d’éventuelles situations similaires, nous avons un devoir de documentation. », explique la Dre Anik Debrot, maître assistante en psychologie clinique et psychopathologie.

Une étude longitudinale et internationale

Les répondants, volontaires, majeurs et anonymes, remplissent un questionnaire en ligne toutes les deux semaines pendant et un peu après la pandémie du COVID-19, pendant 15 à 20 minutes. L’objectif des chercheur·es est de rassembler le plus de réponses dans le plus de pays possibles afin d’effectuer des comparaisons nationales et culturelles.

Contact : Dre Anik Debrot, anik.debrot@unil.ch 

Informations complémentaires : site web de l’étude “Love in the Time of COVID” (en anglais)

Depuis 2011, le Pôle de recherche national LIVES – Surmonter la vulnérabilité : perspective du parcours de vie étudie les effets de l'économie et de la société sur l'évolution de situations de vulnérabilité par le biais d'études longitudinales et comparatives. Il vise à mieux comprendre l'apparition et l'évolution de la vulnérabilité ainsi que les moyens de la surmonter pour favoriser l'émergence de mesures sociopolitiques innovantes. Au terme de son financement par le Fonds national suisse pour la recherche (FNS) en 2022, il laissera la place au Centre LIVES, qui reprendra ses activités de recherche.