Du «jerk» au «nice guy». Transformation du genre dans la baie de San Francisco

TitleDu «jerk» au «nice guy». Transformation du genre dans la baie de San Francisco
Publication TypeJournal Article
Year of Publication2014
AuthorsBachmann, L
JournalLIVES Working Papers
Volume2014
Issue32
Pagination1-25
PublisherNCCR LIVES
Place PublishedLausanne
ISSN2296-1658
Keywordsentretiens compréhensifs, genre, hommes, transformation du genre
Abstract

Cette contribution porte sur la transformation du genre par des hommes de la baie de San Francisco. L’analyse de 30 entretiens compréhensifs avec des hommes «sensibilisés aux questions de genre» montre que ceux-ci cherchent à modifier certaines de leurs dispositions avec le soutien de techniques de développement personnel. Cela, pour être moins rigides et autoritaires et plus à l’écoute, empathiques et flexibles, ouverts et collaboratifs, mais aussi capables de sentir et de gérer leurs émotions et celles d’autrui. Ces nouvelles dispositions, qui relèvent de ce que je propose d’appeler synthétiquement la nouvelle sympathie, constituent une ressource susceptible de transformer certains aspects du genre sur le plan personnel ou collectif: elles permettent de confronter les auteur∙e∙s d’actes sexistes de manière non agressive, et donc audible et efficace. Elles relèvent aussi d’une ressource personnelle (résolution rapide et efficace des conflits conjugaux, p.ex.); d’une ressource professionnelle (responsabilisation individuelle et flexibilité s’accordant avec le nouvel esprit du capitalisme); et d’une ressource morale (satisfaction de jouer la «bonne» personne empathique). Ces dispositions sympathiques trouvent une affinité particulière avec le contexte culturel des Etats-Unis et des classes moyennes cultivées, soutenant ainsi des trajectoires d’ascension sociale des personnes issues de milieux défavorisés. Les enquêtés dotés de nouvelle sympathie dénigrent alors parfois les hommes des milieux populaires pour leur moindre empathie et leur moindre réflexivité émotionnelle. Je montre aussi que l’empathie sur laquelle s’appuient les techniques de soi mobilisées pour transformer certains aspects du genre ne dépasse pas toujours les frontières de classe, de race, ou d’orientation sexuelle. Enfin, cette étude californienne donne lieu à une réflexion d’ordre théorique plus générale sur l'émergence de ce nouveau type d'individu sympathique et de ses enjeux sociaux.

DOI10.12682/lives.2296-1658.2014.32
Refereed DesignationNon-Refereed